Comment choisir son hamster?

Quelle espèce choisir?

Cela dépend principalement de ce que vous attendez d’un hamster.

Si vous cherchez surtout un petit compagnon marrant à observer mais que vous ne comptez pas sortir de la cage, optez pour le roborovski. A part ceux qui viennent des éleveurs, ils sont très peu manipulables et glissent facilement entre les doigts.

Les russes sont adorables mais se laissent déjà plus facilement manipuler. Les russes d’éleveurs ne mordent pas, en général.

Les Campbell ressemblent beaucoup aux russes mais seuls certains éleveurs arrivent à ce qu’ils ne mordent pas. Ils sont d’un tempérament mordeur et nerveux.

Les chinois sont assez calmes mais certains n’aiment pas la forme qui ne ressemble plus au hamster classique.

Les syriens enfin sont plus manipulables, plus gros et se promènent plus volontiers sur les gens. Il faudra penser à les sortir régulièrement car ils ont un besoin énorme en dépense d’énergie.

Ne perdez pas de vue que chaque animal a un caractère propre. Certains syriens sont agressifs, d’autres craintifs, d’autres au contraire aiment le contact humain.

Mâle ou femelle?

Quelles différences?

Le mâle a tendance à être plus calme que la femelle. Par contre, il se lève bien plus tard.
La femelle est plus curieuse, moins câline et plus encline à s’échapper… Ceci bien entendu ne sont que des généralités et chaque individu a son caractère propre. Si vous choisissez un animal pour un jeune enfant, tournez vous plutôt vers les mâles.

Comment le choisir?

Quelle couleur?

Les poils et les couleurs n’ont aucune influence sur le caractère. Choisissez donc le plus beau à vos yeux.

Mâle ou femelle?

La plupart du temps, les mâles sont plus calmes que les femelles et mettent moins longtemps à être apprivoisés. Toutefois, les exceptions sont nombreuses et les relations qu’on peut avoir avec une femelle peut être excellente également.

Un ou plusieurs?

Les hamsters sont des animaux solitaires. Il est tout à fait inutile d’aller contre leur nature et de vouloir les mettre à plusieurs.

Les roborovski et les Campbell font exception, mais il faut quand même surveiller au cas où d’éventuelles bagarres éclateraient.

Les russes peuvent vivre en couple (mâle/femelle) et parfois en trio (1 mâle/2 femelles) mais dans 95% des cas, il faut les séparer dans les mois qui suivent. De plus, ils ne sont pas du tout malheureux seuls. Il vaut donc mieux n’en prendre qu’un à la fois.

Les bagarres qui peuvent se produire auront des conséquences parfois dramatiques : blessures, ou parfois mort d’un des animaux. Les risques ne sont pas à négliger. Cela va tellement vite qu’on ne se rend même pas compte de ce qu’il se passe et qu’on n’a pas le temps de sauver le malheureux. Dans les magasins, ils sont encore tous ensemble. Mais il faut se dire qu’ils sont jeunes et qu’ils n’ont pas encore atteint leur maturité sexuelle. Là commenceront les problèmes. De plus, la plupart des animaleries enlèvent les morts des cages chaque matin, avant l’ouverture.

A vérifier avant d’acheter le hamster choisi:

Vérifiez que son poil n’est pas terne ni collé.
Quand il est bien réveillé les yeux doivent être bien ouverts et ne pas couler.
Le poil est sec partout (vérifier la région de l’anus, si elle est souillée, il est malade. Les diarrhées sont des malades extrêmement difficiles à guérir).
On ne doit pas sentir les os sous la peau, sauf au niveau de la colonne vertébrale.
L’animal ne doit pas présenter de blessure quelconque, ni de croûtes.

Article de la Hamster’opédia

Les commentaires sont clos.