Différence hamster russe et Campbell

Comment différencier le russe du Campbell? 
Ces deux races se ressemblent énormément, cependant elles possèdent des différences majeures, dues à leur différents milieux de vie. Le hamster de Campbell vit à l’état sauvage dans les steppes de l’Asie centrale, à une température moyenne de 16°C. Le hamster nain russe vient de la partie sud de la Russie, là où les différences de températures peuvent être énormes.

Ces deux espèces peuvent être croisées ensemble, cependant cela peut être fatal pour la femelle et ce n’est à réaliser que si vous vous y connaissez. Les cinq premières générations auront de grosses complications pour la gestation et la mise-bas, entrainant souvent la mort des bébés mais également de la mère.

Beaucoup d’éleveurs de gros (fournisseurs d’animaleries) ne connaissent pas la race des Campbell et croisent donc indifféremment les deux races ensemble, ce qui fait que beaucoup de hamsters « russes » d’animaleries sont en réalité des hybrides. Il faut éviter de reproduire ces hamsters hybrides.

Voici quelques points pour différencier les deux races. Comme il existe beaucoup d’hybrides, il faut prendre tous les points en compte pour déterminer la race.

Tête, nez :

Le Campbell a une tête qui, vue d’en haut, a une forme triangulaire et le nez assez resserré.
Le Russe possède une tête plutôt ovale et un nez plus large.

 
Campbell                                                        Russe

Oreilles:

Le Campbell a des oreilles plus grandes et plus droites que le Russe qui a les oreilles plus petites et légèrement pliées. 

Corps:

Le corps du Russe est en « une seule pièce », il a une forme arrondie qui lui donne un air de nounours. Le Campbell est plus large au niveau des épaules, mais plus fin ensuite, vu d’en haut son corps forme un léger 8.

Yeux :

Dans la nature, les deux races ont des prédateurs bien différents. Le Campbell vivant dans les grottes et les tunnels, il peut faire fuir ses ennemis en se jetant en avant et en mordant. De son côté, le hamster Russe est la proie d’oiseaux comme les chouettes, qui chassent à l’ouïe. Ils peuvent donc rester parfaitement immobiles en cas de danger.

Les yeux du Campbell sont plus rapprochés que ceux du Russe et ils ont un peu proéminents. Les yeux du Russe sont oval et plus écartés, pour avoir une meilleure vision plus large, là où les campbell ont les yeux sur l’avant pour mieux voir devant eux. De plus, le Campbell peut facilement plisser des yeux et il ne les ferme pas aussi fort que les Russes en dormant.

La ligne dorsale :

C’est un des traits les plus faciles à reconnaitre. La bande dorsale du Campbell est une toute fine ligne, tandis que celle du Russe est bien large. De plus, là où chez le Campbell la ligne est bien droite tout le long , chez le russe elle s’élargit sur la tête et sur le cou.

 
Campbell                                                       Russe

Fourrure :

La fourrure du russe est plus dense, alors que la fourrure du Campbell est plus ouverte. Les poils du Campbell sont également plus longs que ceux du Russe.

Manteau d’hiver :

Seuls les hamsters russe peuvent changer de couleur en hivers pour devenir gris clair à presque complètement blanc.

Les arcs de cercles :

Les trois arcs de cercles du Russe sont bien délimités par un trait assez foncé, alors que ce n’est pas le cas chez le Campbell. Par contre, ce dernier a une couleur un peu fauve au niveau de la délimitation.

La couleur :

De base, le Russe a une couleur qui tire sur les gris, alors que le Campbell a une couleur plutôt brun-gris.


Russe – Campbell

La longueur de la queue :

La queue du Campbell est plus longue que celle du Russe.

 
Campbell –                                                   Russe

Odeur :

L’odeur du Campbell et du Russe est différente. Dans les pièces où ne se trouvent que des Campbell, l’odeur sera plus comme l’odeur fraiche et parfumée du foin. S’il n’y a que des Russes, ce sera une odeur plus sucrée et chaude.

Le caractère :

De nature, le Campbell est un animal extrêmement peureux, ce qui le rend nerveux et mordeur quand il n’est pas bien apprivoisé. Dans la nature, le Campbell vit dans des galeries, dans les montagnes, et son prédateur principal est le serpent. Pour se défendre, il doit donc attaquer vite, puis s’enfuir. D’où sa nature mordeuse. Le Russe, lui, vit dans des plaines, et son prédateur est l’oiseau de chasse. Pour se protéger, il doit donc rester immobile, d’où sa nature plus sereine.

Vie sociale :

Le Russe ne s’entend pas facilement en groupe, ils se battent assez vite à partir de l’adolescence. Le Campbell supporte très bien les plus grands groupes, tant qu’ils ont assez à leur disposition (nourriture, eau, jouets, cachettes).

Un grand merci à Martin Braak et au site www.dwerghamster.nl pour tous ces renseignements et photos!

Les commentaires sont clos.