La souris idéale

The Ideal Mouse : La souris idéale, par Jack García.

Copyright 2010 Jack García and the East Coast Mouse Association – Traduction française par Dengis Aurélie.

Beaucoup de gens se demandent ce qui rend une souris « idéale » du point du vue du juge. Voici ci-dessous quelques photos qui vous aideront peut-être à mieux comprendre ce que veut le standard. Comme on dit : une photo vaut un millier de mots. Malheureusement, les standards ne sont que cela : des standards. Aucune souris ne peut avoir toutes les qualités requises pour être une souris idéale. Alors, plutôt qu’une photo, voici une illustration.

Picture1

Traduction de l’image :

(Gauche)
Oreilles : aussi larges que possible, proéminentes, fines, lisses, arrondies et sans pli, la position idéale est 10h-14h.
Queue : ne doit pas présenter de coups ni de bosse, et aussi longue que possible (au moins la taille du corps), partant d’une croupe bien définie, bien large et proéminente au départ. La queue doit s’effiler progressivement jusqu’à être très fine.

(Droite)
Yeux : vifs, clairs, alignés avec la base des oreilles, avec beaucoup d’espace entre les yeux pour avoir une crane bien large.
Tête : doit être longue, nette et cunéiforme. Ne doit pas être trop large ou trop fine. Les lignes de la tète doivent être douces et s’estomper jusqu’à un nez propre et sec qui ne doit pas être trop pointu ou trop fin. Le museau ne doit pas être pincé. Les mâles auront évidemment des joues plus larges que les femelles. Un nez aquilin est apprécié.
Corps : Long et sportif, donnant l’apparence de fluidité et de force. Ni trop fin ni en surpoids, mais tout en muscle et agréable à regarder, avec des reins bien cambrés.

(Dessous)
Condition générale : une apparence générale en bonne santé; un poids correct pour la taille et le sexe; le pelage doit être brillant et court, et être bien serré contre la peau pour les variétés standards et satins. Les yeux, les oreilles et le nez doivent être exempts de mucus ou tout autre signe de maladie. Aucune cicatrice, plaie ou morceaux de fourrure manquante ne sont tolérés. Les vibrisses doivent être intactes; la souris ne doit pas éternuer ou présenter de signe de maladie; elle doit être docile et facile à manipuler.
[fin du dessin]

Note : les moustaches sont claires et difficiles à dessiner, bien que présentes sur la version originale, vous ne les verrez peut être pas sur votre écran.

La forme de la tète d’une souris est une source commune de confusion. Sur le standard du ECMA, on peut lire :

« TETE – La tête doit être longue, nette et cunéiforme. Elle ne doit pas être trop large ou trop étroite, mais doit présenter une forme arrondie. Les lignes de la tête doivent être douces et s’effiler vers un nez propre, sec, ni trop pointu ni trop fin. La taille du museau doit être en harmonie avec la taille de la tête et ne doit pas être pincé ou trop étroit. Les mâles ont des joues plus larges que les femelles.

Tout en gardant ça à l’esprit, regardons les photos suivantes, en vérifiant bien la tête.

Picture2 Picture3
Photos par Jack Garía.

Cette souris est une femelle et pourrait encore être améliorée en quelques points, mais elle a dans l’ensemble une bonne forme de tête, surtout pour une femelle. Le plus important : elle est meilleure que ses deux parents.

Maintenant examinons ce à quoi ressemble une forme de tête médiocre. La souris ci-dessous, d’une couleur un peu fumée (et en pleine mue lors de la photo) est un exemple d’un type à la tête trop étroite que l’on trouve dans toutes les animaleries du monde. J’espère que vous voyez la différence.

Picture4

Ses oreilles sont bien trop petites et trop rapprochées. De plus, elle a une implantation de la queue mauvaise, avec une queue globalement médiocre.

En parlant de queue…

Cette souris à une excellente implantation de la queue. Par « implantation », on parle de la manière dont la base de la queue part de l’arrière-main, ou de la manière dont la souris « s’assied » dessus. Vous remarquerez que l’implantation de la queue de cette souris est bien meilleure que celle de la petite fauve juste avant. Ce que l’on ne peut pas vraiment voir sur cette photo est l’épaisseur et la longueur de la queue de la souris.

Picture5
(Propriétaire : Jennifer Erwin. Copyright 2010.)

Voici ce que le standard dit de la queue : « La queue doit être exempte de coup et de bosse et aussi longue que possible, au moins de la longueur de la souris. Elle doit provenir d’une croupe bien définie et doit avoir une implantation longue et épaisse qui mène à la queue. La base doit être épaisse, s’effilant jusqu’à devenir toute fine. »

J’espère que cette page vous a aidé à vous faire une meilleure idée de ce que l’on recherche dans le type dune souris de show. Gardez à l’esprit que nous n’avons même pas touché à des points comme la couleur, le type de poils, ce qui explique pourquoi la plupart du temps ce sont des souris PEW standards qui sont prises comme exemple.

Les commentaires sont clos.