Le diabète chez les hamsters

Les hamsters nains en particulier sont assez souvent touchés par le diabète. On suppose que cette maladie aurait été testée sur les Campbell pour des raisons de recherches scientifiques. Ces Campbell ayant été ensuite croisés avec des Campbell hors laboratoire et avec des russes, le diabète est maintenant répandu dans de nombreuses lignées. Les éleveurs travaillent avec acharnement à éradiquer cette maladie transmissible génétiquement, surtout que la plupart des hamsters ne répondent pas favorablement aux traitements existants.

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète Mellitus est une maladie provoquée par un manque d’insuline dans le corps. L’insuline permet aux organes comme le foie ou les muscles de puiser le glucose dans le sang. Sans cette insuline, le sang reste gorgé de glucose. Les premiers symptômes sont souvent bénins (soif excessive, urine énormément) mais il peut arriver que les premiers signes soient graves : coma dû à trop ou trop peu de glucose, tremblements, hypothermie. Cependant, les conséquences à long terme sont toujours graves : insuffisances rénales, perte de fonction nerveuse des extrémités, hypertension, cécité, et des cataractes. Au vu de leur longévité assez faible, les rongeurs peuvent vivre de manière relativement adéquate toute leur vie avec un traitement adapté.

Comment le détecter et le soigner ?

Picture16Si votre hamster (ou tout autre animal d’ailleurs) semble boire et uriner plus que la moyenne, vous pouvez vous procurer en pharmacie des languettes de test. Si le test se révèle positif, il faudra consulter un vétérinaire pour trouver le traitement adapté. Le vétérinaire évaluera l’état de l’animal, et établira un plan d’urgence selon son cas, son âge et l’avancée de la maladie. Chez les sujets trop vieux, on se contentera de pallier aux symptômes les plus graves.

En plus du traitement vétérinaire, il faut impérativement que l’animal ait un poids optimum, surtout dans le cas des animaux obèse où le besoin d’insuline sera plus grand (chez les chats, il arrive même qu’on ne doive plus donner d’insuline une fois que l’animal a retrouvé son poids standard). L’animal anorexique sera difficile à traiter, car le taux de glucose sanguin peut devenir extrêmement bas si un repas n’est pas donné pour balancer la dose d’insuline.

Vous choisirez une nourriture extrêmement bien adaptée, sans sucres ou faux sucres et avec un taux plus élevé de protéines. Il n’existe aucun mélange de graines spécifique pour les animaux diabétiques, cependant le mélange Harry Hamster est le moins sucré de tous, surtout une fois que l’on enlève le maïs. Comme source de protéines, on peut donner du poulet ou de la dinde cuite, du tofu nature, des biscuits pour chiens, des œufs brouillés ou pochés, du thon bien rincé, etc. Comme source de fibre, on peut donner toutes une série de légumes comme les concombres, le brocoli, le chou-fleur, le céleri, etc. N’oubliez pas qu’un excès de légumes peut provoquer des diarrhées, ne donnez donc chaque fois qu’un petit morceau. Les hydrates de carbone « simples » doivent être bannis de l’alimentation du hamster diabétique (exemple : les sucres issus des raisins, du maïs, des carottes, et de tous les fruits en général).

Picture17

Le changement d’alimentation seul peut parfois aider énormément à améliorer la vie de l’animal. Dans les cas les plus avancés, un traitement devra être fait par le vétérinaire (l’insuline n’est pas la plus utilisée, puisque les dosages sont mal connus). En plus de ce traitement, le vétérinaire peut prescrire l’usage de Fenugrec soit en  herbes séchées, soit en infusion. Attention, cela doit se faire sous suivi vétérinaire, à mauvaise dose, le Fenugrec peut se révéler dangereux.

Le hamster diabétique boit et urine plus, il perd donc énormément d’eau. Il faut impérativement garder une bonne hydratation, en utilisant une solution de réhydratation ou en ajoutant du sel dans l’eau. Encore une fois, cela doit se faire sous surveillance vétérinaire, car un excès de sel peut se révéler mortellement dangereux.les plus avancés, un traitement devra être fait par le vétérinaire (l’insuline n’est pas la plus utilisée, puisque les dosages sont mal connus). En plus de ce traitement, le vétérinaire peut prescrire l’usage de Fenugrec soit en  herbes séchées, soit en infusion. Attention, cela doit se faire sous suivi vétérinaire, à mauvaise dose, le Fenugrec peut se révéler dangereux.

Texte et photos Aurélie Dengis

Références :

  • Revue du National Hamster Council vol.57, article par Rachel Owers.
  • http://www.mike-duquette.org/
  • http://www.hamsters.co.uk/
  • http://www.liesseanimalclinic.com/

Les commentaires sont clos.