Alimentation

Alimentation en bref

L’alimentation est responsable de 75% des décès lorsqu’elle n’est pas adaptée aux besoins nutritionnels de la gerbille ; respectés par des taux avoisinant 18% de protéines, 3% de matières grasses, 12% de cellulose brute et 8% de cendres brutes.

Si vous optez pour un mélange de graines, donnez-en l’équivalent de 4 cuillères à café par gerbille tous les deux jours pour les obliger à manger les graines moins appétantes mais plus riches en fibres, en vidant leurs réserves. Si vous donnez des bouchons, donnez-en 2 à 3 par gerbille par jour.

Le foin est à donner à volonté pour favoriser le transit intestinal et l’usure des dents. Sont à donner en tant que friandises les fruits et légumes frais, vers de farine, graines de tournesol, millet, feuilles et fleurs séchées (…) une à deux fois par semaine.

A savoir que la gerbille, comme de nombreux rongeurs, pratique la caecotrophie ; c’est-à-dire qu’elles assimilent les nutriments et vitamines en ingérant leurs selles.

L’eau doit être distribuée en biberon si vous ne souhaitez pas l’enterrement journalier de la gamelle.

Dossier complet, par Serious Moonlight

afar1
Dans la nature, la gerbille de Mongolie se nourrit surtout d’herbes sèches, graines, graines d’herbes, diverses racines, et insectes qui ne devront pas être négligés. La gerbille est donc faite pour digérer des aliments maigres, soit pauvres en graisses et sucres. En captivité, les gerbilles doivent recevoir un mélange de différentes graines et céréales à faible teneur en matières grasses, comme des petites graines, herbes/fleurs séchés, quelques légumes et des vers ou insectes qu’on donne communément aux petits reptiles. 

Nourriture sèche

Info : Les gerbilles doivent être nourries principalement avec des petites graines pour oiseaux, céréales, herbes séchées, légumes, fourrages verts et quelques insectes. La nourriture principale reste un mélange de nombreuses petites graines et de céréales. Les industriels proposent désormais de nombreux mélanges “pour gerbille”, mais jusqu’à présent il n’en existe pas ou très peu correctement équilibrés ou adaptés aux besoins nutritionnels : ils nécessitent presque tous d’être enrichis ou complétés. Lors de l’achat d’un mélange industriel pour gerbille, il est important de veiller à ce qu’il ne soit pas principalement constitué de blé ou d’extrudés colorés. En effet, le blé contient du gluten souvent très difficile à digérer et les extrudés sont composés de résidus de graines. Un mélange, même du commerce, devrait donc être composé principalement de petites graines, d’herbes diverses et d’un peu de légumes secs.

Quantité : La gerbille mange environ 12g de nourriture par jour soit la contenance d’une petite cuillère à soupe.

Stockage : La nourriture sèche ne doit pas être stockée, idéalement en boites hermétiques, plus de 4 mois. Au-delà, la dégradation des vitamines est presque totale. Si vous conservez la nourriture dans une boite qui mal fermée, l’humidité peut entrainer des moisissures, ou le développement de petits moucherons, vers (qui ne sont pas destinés à l’alimentation), larves, mites ou acariens.

 Voici la liste des ingrédients nécessaires pour constituer son propre mélange :

1611743_10202149988045697_11664714_o (1)Les petites graines : Différentes graines de gazon (Graines d’herbes non fertilisées, graines de laitue, etc… On en trouve principalement en vente pour les oiseaux) devraient constituer la majeure partie de l’alimentation des gerbilles. Mais également des graines de semences, en plus petite quantité, en raison de leur teneur en matières grasses plus élevé, des graines de dari, de perilla, de lin, de chènevis, de pavot, de sésame, de niger (…) que vous pourrez par exemple trouver dans un mélange de graines pour grandes perruches.

Céréales : Il est possible de donner de l’avoine, l’orge, le seigle, l’épeautre, le millet, millet rouge, le millet japonais, le sarrasin, l’amarante ou encore du Riz Paddy.

Légumes ou fruits secs : Ils peuvent venir diversifier le menu, comme la betterave, la carotte, le céleri, le fenouil, le chou-rave, la courgette, les endives, etc… Les fruits secs peuvent être  donnés seulement en très petites quantités (pas plus d’un petit morceau par semaine), comme les raisins secs, les pommes, poires, papayes séchées, mangues, bananes et autres… Mais attention aux fruits exotiques qui peuvent déclencher une irritation digestive sévère si donnés en trop grosse quantité.

Les herbes séchées : Elles doivent être inclues dans le régime alimentaire pour l’équilibre en minéraux et fibres. Peuvent être donnés les orties, feuilles de mûrier, aneth, marguerites, avoine verte, feuilles de noisettes, camomille, fleurs de bleuet, racine de pissenlit, mélisse, persil, feuilles de menthe poivrée, fleurs de souci, oseille, fleurs de tournesol et de rose, etc…

Noix : Elles ne doivent être données que très rarement, car elles sont extrêmement grasses. Un petit morceau de la taille d’une phalange une fois par semaine est suffisant. Peuvent être donnés : graines de tournesol, arachides, noix de pin, noisettes, noix de macadamia, noix, noix de pécan, graines de citrouille, amande douce, etc. Attention, pas d’amandes amères, qui contiennent de l’acide cyanhydrique !

Autres ingrédients : Ils  peuvent rendre la nourriture plus intéressante, mais seulement en petites quantités : Epi de maïs, flocons de riz, flocons de pois, flocons de maïs non sucrés, muesli aux fruits non sucrés, pâtes crues.

Bien sûr, il faut toujours mettre du foin frais à disposition dans la cage, qui leur sert à la fois de nid et d’alimentation.

Recette maison et équilibrée pour gerbilles

Soit 300 g de nourriture pour oiseaux (grandes perruches)
Ou 300 g mélange mixte de millet, perilla, chènevis, niger etc…
300g de graines d’herbes (Graines de Gazon, Herbes, Laitue non fertilisées)
100 g de mélange de céréales (Orge, avoine, épeautre, sarrasin, Riz Paddy …)
100 g de mélange d’herbes seches
50 g de flocons de céréales (sans sucres)
50 g d’insectes ou crevettes séchés
50 g de légumes secs et de flocons de pois
50 g de graines de tournesol, noisettes et noix

Assurez-vous qu’il n’y ait pas trop de composants gras dans l’alimentation.

 Les recommandations

 Les plantes suivantes sont plutôt mauvaises pour gerbilles :

Aubergine, avocat, légumineuses (lentilles, pois, haricots), les pommes de terre (contient beaucoup d’amidon, toxique), trèfle, la plupart des variétés de chou, comme le chou blanc, chou rouge, chou de Bruxelles, radis, rhubarbe, plants d’oignon telles que la ciboulette, poireaux, l’ail et les oignons.

 Les plantes suivantes sont très toxiques :

Agave, Aloe Vera, cyclamen, amaryllis, anthurium, lys arum, azalée, berce, ail sauvage, laurier de montagne, la jusquiame, Blue Rain, goji, les haricots, le buis, Anémone, Hellébore, épine du Christ, lierre, plantes d’ifs, bande, aconit, sumac vinaigrier, fougères, feuille de fenêtre, digitale, de géranium, de genévrier, cytise, le lierre terrestre, renoncules, cornouillers, de chèvrefeuille, de crocus d’automne, baies de sureau, d’imbécile persil, jacinthe, Ilex, Jacob jacobée, Kalla, fanes, laurier-cerise, maïs petits pois, arbre de vie, le troène, roses, Lonicera, lupin, lys, le gui, jonquilles, lauriers roses, jonquilles, primevères, vignes ombelle, le robinier, le genévrier, trèfle aigre, la prêle, la pruche, symphorine, perce-neige, chélidoine, Daphné, Buddleia, datura, la belladone, le genévrier, euphorbe cyprès .

Légumes

Vous pouvez donner des légumes une fois par jour, mais seulement dans de petites quantités et si consommés rapidement. Donner de petites portions, par exemple, une fine tranche de concombre coupée en deux, ou un morceau de poivron qui fait la taille d’un ongle. Lavez bien chaque aliment, assurez-vous qu’il soit à température ambiante. Ne donnez surtout pas le noyau ou les pépins (qui contiennent du cyanure). Vérifiez bien que tout aliment frais donné soit consommé dans les 24 heures, sinon jetez-le.

Voici une simple énumération des légumes qu’on peut donner :

Fenouil, carottes, concombres, poivrons, maïs frais (seulement quelques grains !), citrouille, brocoli, céleri, betteraves et courgettes et endive.

Fruit

Les gerbilles ne peuvent assimiler qu’une petite quantité de glucose. Le diabète chez les gerbille est déclenché par un apport trop important en glucose. C’est pourquoi les fruits doivent rester un plaisir rare. Pas plus d’une fois par semaine !

Peuvent être donnés : Pommes, tomates (sans vert, toxique !), Raisins (sans noyau), poires, kiwi et melon.

Diverses baies fraîches peuvent également être données : Fraises (seulement un quart), groseilles, groseilles à maquereau, framboises et mûres. Les baies séchées doivent être données moins fréquemment.

Remarque diabète :

La meilleure protection contre un taux de sucre élevé dans le sang est toujours un régime alimentaire très équilibré, avec beaucoup de différents ingrédients secs, chaque jour différentes variétés de légumes frais et du foin vert/herbes.

Insectes frais

Les gerbilles ne sont pas strictement végétariennes, et doivent assimiler des protéines animales pour éviter tout risque de quelconque carence. Une jeune gerbille doit avoir un apport en protéine d’au moins 18% par ration.

Vous devez donner environ 3 à 4 vers de farines par semaine (adaptez suivant la taille des vers), vous pouvez également donner des vers de soie, des grillons ou même encore des petites sauterelles. Assurez-vous bien que l’insecte ait été consommé dans la journée.

afar4Article et photos par Priscilla Cordon (www.campbell.fr)


Laisser un commentaire